Méchants Méchants

Création PARI/Tarbes en Scène, novembre 2010

Spectacle burlesque tout public à partir de 7 ans

Mise en scène : Thomas TESSIER

Comédiens :   Eric FEVRIER

Nathalie LHOSTE-CLOS

Patrick LODE

Création costumes : Inès PLANçON

Création lumière : Laurent ARANDA

Émile castarafiol, Louis Navouillot et Henri Bringuemart…

Un piteux et macabre trio d’huissiers ectoplasmiques forts stupides.

Un trio d’ahuris damnés n’ayant qu’une idée en tête dans leurs trois caboches: collecter, classer, ranger, empiler, comptabiliser, estimer, additionner, soustraire, pourcentager à qui mieux mieux des méchants.

Ou plutôt, des âmes de méchants. Oui, c’est ça, amasser des âmes de méchants.

Non. Pour être plus précis et ne pas nous égarer dès le début, nous dirons:

Émile castarafiol, Louis Navouillot et Henri Bringuemart forment un satané trio d’huissiers stupides ayant pour tâche de mettre en bouteille du jus d’âme de méchants. Voilà. Oui. C’est ça.

Et ce soir, Émile Castarafiol, Louis Navouillot et Henri Bringuemart vont enfin, au bout de tant d’années damnées à embouteiller des méchants, ou plus précisément

semble-t’il , le jus de leurs âmes… ils vont, ce soir donc, enfin mettre un terme à leur quête et remplir l’ultime bouteille qui leur a été confiée. Confiée d’ailleurs ni on ne sait par qui, ni on ne sait où, ni quand… au reste la dernière bouteille donc.

Mais qu’on se le dise, ce soir ce ne sera pas de la gnognotte. Non.

Car le méchant de ce soir sera un vrai méchant.

Un méchant… un méchant… méchant méchant.

Le méchant méchant des méchants même pourrions nous préciser si nous étions pointilleux. En effet ce soir, Émile castarafiol, Louis Navouillot et Henri Bringuemart vont, à leurs risques et périls, mettre en bouteille du jus d’âme d’homme d’affaire…

Et d’un des pires… oui.

Sauf que, ce soir, Émile castarafiol, Louis Navouillot et Henri Bringuemart ne seront pas plus malins qu’un autre jour et que tout ne se passera pas donc ni moins bien ni mieux que possible… au demeurant non alors.

D’autant plus qu’ à ce jour, ce soir, il faudra se méfier des pannes d’électricité.

Oui, il faudra se méfier des pannes d’électricité et de surcroît aussi surtout ne jamais, au grand jamais il ne faudra boire à la bouteille…